undefined

Les traductions certifiées sont signées par un traducteur, ensuite cette signature est certifiée par un avocat ou un notaire.

Une traduction certifiée, se compose par les trois parties suivantes :

1) Le document ou le texte dans sa langue d'origine.

2) Le texte traduit dans la langue cible.

3) Une déclaration signée par le traducteur, avec sa signature, certifiée par un avocat ou un notaire, dans laquelle le traducteur fait une déclaration sur l'honneur afin de garantir que s'est bien lui qui a réalisé la traduction et qu'elle est fidèle à l'original.

Afin qu'une traduction certifiée soit valable dans un pays étranger, il faut qu'elle contienne également l'Apostille de la Haye. L'Apostille de la Haye est une formalité dans laquelle le Parquet général de la République atteste l'authenticité des actes publics (dans ce cas, la certification de la traduction délivrée par un notaire ou un avocat). Les pays qui acceptent l'Apostille de la Haye sont uniquement ceux qui ont ratifié ou adhéré à la Convention de la Haye. Le site de la Conférence de la Haye contient la liste mise à jour des pays signataires et adhérents : http://www.hcch.net/instruments/conventions/?cid=41.

Il faut noter que tous les documents susmentionnés font partie de la traduction certifiée et qu'aucun de ces documents peut être retiré sous peine de perdre sa validité. Cela signifie que si vous souhaitez demander une traduction d'un document original dont vous envisagez en avoir à nouveau besoin à d'autres fins, alors il convient de ne pas présenter le document original pour la traduction mais d'effectuer une copie certifiée dudit. Voici quelques exemples des documents dont vous pouvez à nouveau en avoir besoin : Acte de naissance, diplôme de fin d'étude, attestations médicales, entre autres. Pour résumé, tous les documents qui sont difficiles ou impossibles d'obtenir à nouveau, ou dont le coût d'obtention se révèle impraticable.

N'hésitez pas à nous contactez pour plus de renseignement concernant les traductions certifiées : info@m21global.com.